60000 postes dans l’éducation nationale

lundi 31 octobre 2011
par  kassad
popularité : 1%

Beaucoup de chiffres annoncés à droite ou à gauche... Alors combien ça coûte réellement 60000 postes dans l’EN ?

60000 emplois

En fait c’est 500 millions la première année (12000 emplois * 42000€), puis 1 milliard la seconde, 1.5 la troisième, 2 milliards la quatrième année et 2.5 milliards la dernière année soit : 7.5 milliards au total, sur 5 ans...

Laurent Wauquiez affirme que 60000 fonctionnaires coutent 100 milliards d’euros (sur france 2) soit 1666667 euros par fonctionnaire soit 41667 euros par an sur 40 ans...

C’est bien le cout d’un fonctionnaire mais qui oserait parler de tous les budgets étatiques sur 40 ans ?

16,8% du budget de l’état sont dépensés pour l’enseignement

JPEG - 162.1 ko Source : http://performance-publique.budget.gouv.fr/fileadmin/medias/images/budget/essentiel/depenses_missions_2011_01.jpg

Dépenses du budget général

http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/le-budget-et-les-comptes-de-letat/le-budget-de-letat/approfondir/le-tableau-de-bord-des-finances-publiques/focus-budget-de-letat.html

320 milliards d’euros en 2010 54 milliards d’euros soit 2160 000 000 000 2160 milliards donc 100 milliards de ce total soit 4.6%

La dette de l’état ? (sur 40 ans avec un remboursement constant) http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/68/Dette_publique_France_1978-2010.png

PNG - 16.2 ko

1600 milliards d’euros par an soit : 64 000 milliards en 40 ans, et là tout de suite, les 100 milliards au total, c’est pas grand chose : 0.15% des dépenses.

Il serait grand temps de régler le plus gros problème de l’état, les causes de la dette !!

Si on nous affirme que la dette a augmenté plus vite que jamais depuis l’arrivée de Sarkozy à cause de la crise... bancaire

, alors , en obligeant à régler les algoritmes robots (émission de France Culture) qui achètent et revendent des actions en moins d’une seconde pour profiter au mieux de ce qui le nourrit, les échanges, c’est de cette cause dont il faut s’occuper de toute urgence : empêcher une crise de se reproduire en humanisant les échanges boursiers en empêchant la spéculation sur les produits en baisse ou sur les états en faillite en appliquant des taux quasiment irremboursables.

Les banques nous tiennent car ce sont elles qui prêtent aux états. En supprimant la dette la Grèce nous devons mettre sous tutelle un certain nombre de banques en les obligeant à ne plus contracter aucun prêt à fort risque ;

L’argent doit être fait par le travail qui permet les dépenses par les français, pour relancer la croissance et ainsi progresser sans alimenter cet ogre qu’est devenue aujourd’hui la bourse ; Il faut dégraisser le mammouth car nous ne pouvons encore lui donner à manger. La bourse peut maigrir sans pour autant être inefficace... au contraire, la légèreté amène aussi de la mobilité avec de la réactivité. Les banques peuvent aider l’état à se financer, certes, mais il va falloir que nous en profitions davantage. C’est pourquoi il faut faire avancer dans le monde cette idée généreuse et progressiste pour ne pas se faire noyer par la bête...

Ou alors si cela est faux : alors c’est M Sarkozy et son gouvernement qui en sont la cause, ce que je suppose on va nous dire qu’il n’en est rien.

Si c’est le cas, Nicolas Sarkozy, alors que comptez-vous faire pour arrêter l’hémorragie ? Les nouveaux défits ? concrètement c’est quoi ? moins de dépenses et plus d’impôt ? Alors il est important de régler le plus gros problème de l’état... et oui, tjrs la dette ! Quid des 75 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches ??


Navigation

Articles de la rubrique